CAFES et BARS de BUENOS AIRES

  •  » ¿ Te acordas del cafe La Poesia,                     Te souviens tu du café La Poésie,
  •    esa magica noche en san Telmo?                  cette nuit magique à San Telmo?  
  •    Buenos Aires urdió nustro encuentro,          Buenos Aires avait ourdi notre rencontre,  
  •    tan romantica y dulce Lulú.  »                          si romantique et si tendre Lulu.                    
  • ( « Lulú », Vals, 1992, Musique de Raül Garello, Letra de Horacio Ferrer )*.  

* Ce poème figure en bonne place, encadré, dans le café « La Poesia » qui existe encore à San Telmo, à la esquina de Bolivar et Chile, avec un public de jeunesse estudiantine.

Ces vers de Ferrer, hommage à sa femme et muse, soulignent combien les cafés tiennent une place importante et naturelle dans les letras parce qu’ils font partie du décor portègne, et servent de toile de fond à beaucoup de tangos. Je reviendrai sur les textes, mais cet article veut donner un coup de projecteur sur les cafés et bars, comme le fait une affichette touristique recommandant  de  découvrir le charme, au moins des « bares notables ». A l’imitation de Borges qui fréquentait les plus connus, comme Le Richmond ( Florida 468), fermé il y a peu, ou Le Tortoni ( Avenida de Mayo, 825), pris d’assaut par les Japonais et autres curieux. Mais Borges s’arrêtait aussi au comptoir de bars plus obscurs et plus populaires où il s’amusait à faire tenir en équilibre des pièces de monnaie de toutes tailles, rivalisant avec des badauds qui n’y parvenaient pas. On dit que Buenos Aires est la ville aux mille cafés et ils sont au coeur de la vie des Porteños.

A l’imitation des grandes villes européennes comme Milan, Turin, Madrid ou Paris, Buenos Aires s’est  construite en s’enrichissant de cafés prestigieux, au décor raffiné et cossu, comme ceux cités plus haut ou Los 36 Billares ( Avenida de Mayo, 1265) ou Los Angelitos ( Avenida Rivadavia,2100 ). Dans un cadre authentique ou restauré, ils servent des boissons variées ( goûtez le sidra au Tortoni! ou savourez un cortado ou chocolat au El Gato Negro, Avenida Corrientes 1669)  et presque toujours des pâtisseries, des empanadas et des plats simples. Ce sont des lieux où les gens aiment se retrouver pour une pause, des rencontres et des discussions, la lecture des journaux, la dégustation… Pas étonnant que certains aient été le lieu de prédilection d’écrivains et d’artistes, notamment du tango et, si l’on est attentif, on découvre souvent sur le mur extérieur une plaque qui précise que Gardel,  Manzi ou Troilo avaient là leurs habitudes. Plusieurs cafés maintiennent des traditions commerciales ou culturelles du café-boutique ou de la librairie-café. C’est le cas de Clasica y Moderna ( Callao 892 ) ou de la Boutique del Libro ( C. Thames, 1762 ). Enfin, comme ce dernier café cité,  beaucoup organisent des événements et surtout des concerts de tango, des peñas folkloriques… ou des expositions.

P1010702              SANYO DIGITAL CAMERA            P1120343

                       

   P1100824          P1100838

 De gauche à droite et de haut en bas: 1 ) Le Richmond en 2009. 2 ) Chocolat et pâtisseries à El Gato Negro. 3 ) Clasica y Moderna avec la librairie au fond. 4 et 5 )  Le 36 Billares lors d’un concert, et sa salle de billard au sous sol. 

      Mais, si on veut vraiment vivre ce qui fait l’âme des cafés, il faut aussi choisir d’aller boire un verre ou manger dans des lieux plus populaires et souvent moins connus. Dans beaucoup, la clientèle est plus diverse, souvent plus jeune et plus modeste. S’y rendre un soir de concert ou de peña folclórica est une expérience enrichissante et inoubliable car on y partage la musique, non seulement avec les artistes, mais aussi avec un public fervent de connaisseurs et amateurs de bière, bon vin,parilla et empanadas. Nous connaissons un certain nombre de ces lieux animés,  où nous sommes parfois allés plusieurs fois, mais les deux plus pittoresques, à la fois par le décor et l’ambiance sont  » La Peña Del Colorado » ( Guemes, 3657) où nous avons écouté le chanteur Sergio Veloso et «  Le Sanata bar  » où défilent les orchestres et chanteurs, et nous avons apprécié en particulier la  » Tipica Impérial » sous la direction de Matilde Vitullo, qui donne des cours de bandonéon au Festival de Tarbes. Ces deux endroits ont la particularité d’être décorés, de façon rutilante et parfois naïve, par des fresques, des tableaux, des objets hétéroclites. A «  La peña del Colorado » trône le portrait de Mercedes Sosa, figure tutélaire du café où elle s’est produite. Un autre café, plus commun dans son cadre, est « La Aurora« , dans Corrientes, où les amateurs chantent volontiers, et nous avons entendu là une petite dame de plus de 90 ans, aussi fluette dans son aspect physique que dans sa voix, moduler « Nostalgias » avec une émotion qui vous tirait les larmes des yeux…: «  Dis moi, bandonéon, ton tango gris. Peut être, toi aussi, es tu blessé par la nostalgie d’un amour ?  » 

IMG_0406      IMG_0402    P1120401     P1120404

IMG_0479     P1120444

De gauche à droite et de haut en bas:  1) La Peña del Colorado. 2) Le chanteur Veloso dans ce café.  3) La Tipica Imperial  au Sanata bar. 4) Une chanteuse anonyme dans le même lieu. 5 ) Le public au café restaurant La Aurora.  6) Etal de jambon à La Casa del Queso qui est aussi un bar restaurant ( Corrientes) 

Si les milongas sont un lieu éminemment social, les cafés ne sont pas en reste avec la convivialité, et il servent souvent de tremplin culturel à des artistes  qui s’y font connaître ou à des anonymes qui, en s’y exprimant, se font reconnaître. C’est là aussi qu’on peut côtoyer, surtout dans la journée,quelques solitudes qui cherchent à s’abîmer dans la foule ou dans la boisson

    Comment t’oublier dans cette plainte,

    Petit café de Buenos Aires

    Si tu es la seule chose de ma vie

         Qui puisse se comparer à ma mère?

(  » Cafetin de Buenos Aires »,  Tango, 1948;  Letra de E.S. Discepolo, Musique de M. Mores.)

                                                      

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s