PIAZZOLLA, TOUS AZIMUTS…

Les différents festivals qui ont pu cette année tenter une renaissance, en ont profité pour donner à Astor Piazzolla l’hommage justifié qui n’a pu lui être rendu aussi solennellement et publiquement qu’il le mérite. Mais peut être n’est-ce pas plus mal car des présentations plus intimistes conviennent bien pour celui dont Fernando Solanas, le cinéaste mort récemment, disait qu’il était le plus grand musicien argentin du siècle et qui composa pour le film Sur la musique et notamment le célèbre Vuelvo al Sur. A Tarbes, dans la conférence Tango et Alcool que nous avons donné au Jardin Massey, nous avons clos notre prestation, sur la vals que j’ai mise dans ma liste des morceaux préférés sur un duo de Chantal et Gérard, mes amis chanteurs, qui ont interprété Chiquilin de Bachin. Voir mon article du 10 août dernier pour ce morceau.

La conférence du jour suivant, à l’initiative de Solange Bazely, montrait diverses facettes du musicien interprétées au bandonéon par Hubert Plessis, au jeu à la fois puissant et subtil, interprétant en solo et parfois avec des arrangements de son cru. Commande du festival Arte Tango Albi 2020 pour célébrer le 100è anniversaire du génial compositeur, ce concert-récit réunit l’instrument phare, alternant avec des témoignages, des anecdotes et des documents sur la vie passionnante du bandonéoniste révolutionnaire, compilés par Solange Bazely, conférencière et lectrice, spécialiste du tango, tous deux formant un duo complice et original dans une approche sensible, ludique et puissante du grand compositeur et bandonéoniste. Le public a été conquis. La formule des conférences en plein air permettait en plus de rencontrer les interprètes et ce fut le cas aussi avec les orchestres qui avaient tous tenu à rendre hommage à leur manière au célèbre artiste, dans les concerts qui se sont succédés au long des quatre jours du Festival 2021. Je signale que la conférence de Solange reste disponible pour ceux qui voudraient l’inclure dans une manifestation.

La fin de l’année et la saison 2021-2022 qui vient nous réservent encore de belles surprises et je signale aux amateurs plusieurs manifestations dans notre région, qui rendront justice à Piazzolla :

  • Le vendredi 22 Octobre 2021, à 20h30, à l’Auditorium du THOR ( 84 ) : Suenos de Tango, concert avec quelques bandonéonistes célèbres dont Daniel Binelli, Juan José Mosalini, son fils et quelques autres dont Yvonne Hahn. Un couple de danseurs appréciés en Provence, Claire et Dario Da Silva, illustrera la soirée. La location est ouverte.
  • Le vendredi 3 Décembre 2021, à 12h30, dans le cadre du programme de l’Opéra du Grand Avignon, un concert gratuit, Tango Operita célèbrera l’anniversaire de la naissance d’Astor Piazzolla, avec Patrick Licasale à l’accordéon et Yvonne Hahn au bandonéon. Ils seront accompagnés par des artistes du choeur et des ballets de l’Opéra. C’est dans la programmation Midi à l’Opéra tous publics.
  • Enfin, des représentations exceptionnelles de l’Operita Maria de Buenos Aires musique de Piazzola, livret d’Horacio Ferrer sont programmées à l’Opéra de Lyon, du 15 au 23 janvier, en 7 représentations. Le site de l’opéra de Lyon présente ainsi le spectacle : Allégorie du tango : Unique opéra du maître incontesté du tango et du bandonéon, Astor Piazzolla, María de Buenos Aires marque le début d’une longue collaboration avec le poète Horacio Ferrer. Ce manifeste du Nuevo Tango, achevé en 1967, est une œuvre hybride qui mêle écriture savante et mélodies populaires ; jazz, tango et classique ; mais aussi trivial et sacré à travers la figure mariale de… María, ouvrière des faubourgs devenue chanteuse de cabaret. Entre réalisme magique et symbolisme, la jeune femme incarne une allégorie du tango et de sa capacité à se réinventer – ce « bonheur du courage » dont parlait Borges : « apprendre à mourir et s’occuper à renaître ». Pour cette collaboration entre les Nuits de Fourvière – qui le propose à son programme – et l’Opéra de Lyon, Yaron Lifschitz adapte l’opéra pour dix acrobates, deux danseurs, deux solistes (au lieu des trois habituels), des musiciens de tango et un orchestre à cordes pour créer un borgesien « rêve de tango et le tango d’un rêve. » » Pour ce spectacle, il est conseillé de réserver dès à présent. l’oeuvre a déjà été présentée lors des Nuits de Fourvière, dans des conditions atmosphériques difficiles et vous trouverez sur You Tube un montage qui présente le metteur en scène et ses intentions, à cette occasion. https://www.francetvinfo.fr/culture/spectacles/danse/nuits-de-fourviere-maria-de-buenos-aires-un-opera-tango-surrealiste_4679313.html
par chabannonmaurice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s