ORQUESTA TIPICA  » MISTERIOSA BUENOS AIRES » EN CONCERT

Le dimanche 7 décembre, « Misteriosa » était en concert à l’Atletico Club. Pour l’écouter, Il fallait, grâce au réseau d’amis et aux investigations diverses, avoir repéré l’information dans le foisonnement des propositions d’une semaine riche en événements, du fait del Dia del Tango ( 11 décembre, commémoration de la naissance de Gardel et De Caro ). De la « Gran Milonga Nacional » où les gens ont dansé une partie de la nuit dans l’ Avenue de Mayo – orchestres, chanteurs et danseurs s’y produisaient en direct sur plusieurs podiums – à l’hommage à Piazzolla qui a été rendu hier soir vendredi, à l’Usina del Arte, nouveau lieu culturel implanté à La Boca, en passant par la Milonga devant la Casa Gardel, tout a été fait pour glorifier le tango. Mais impossible de tout voir et tout entendre et il fallait faire des choix!

Celui d’assister au concert de « Misteriosa Buenos Aires » était excellent, car il permettait de découvrir un lieu un peu insolite, comme c’est souvent le cas : un ancien hangar désaffecté et transformé en salle d’activités diverses, avec scène et bar. Dans une ambiance très sociale, comme pour tous les clubs de quartier, s’y mêlent les générations, parmi lesquelles beaucoup de parents et amis des musiciens.  Nous avons  retrouvé la Tipica au mieux de sa forme, alors que nous ne l’avions plus entendue en vivo depuis 2009. Elle prépare son 3ème disque qui devrait sortir en 2015 et va entamer en même temps une tournée européenne. Sous la direction de son chef et pianiste Javier Arias, l’orchestre a adopté et maintenu « la linea estilica » de Di Sarli, et c’est merveille d’écouter et de regarder les violons en action ou d’apprécier la fila des trois bandonéons parfaitement synchronisés et aux marcatos efficaces. Quant à la pétulante chanteuse, Eliana Sosa, elle mène un dialogue expressif avec les instruments, notamment dans « Che Bandoneon », hommage du jour à Troilo, son compositeur interprète. En plus, l’orchestre affiche une tenue impeccable, pantalons noirs et vestes bleues, tenue qui tranche avec celle de jeunes orchestres écoutés cette semaine, plus décontractés, ce qui n’empêche pas la qualité musicale…

P1140621 P1140628

P1140619

Après le concert, on peut discuter avec les musiciens qui se mêlent au public en toute simplicité, dans l’atmosphère  des lieux culturels portègnes, où le tango est partie intégrante de la vie et où la grande majorité des artistes font preuve de modestie.

Site de la Tipica: http://www.misteriosabuenosaires.com                                         Disque le plus récent: Una noche en la Milonga ( 2013 )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s